Transformation numérique dans l’industrie : 5 idées reçues à oublier !

Malgré la motivation affichée des entrepreneurs qui annoncent à près de 85 % vouloir investir prioritairement dans ce domaine, selon une étude de Forrester, la digitalisation des entreprises françaises tarde. Elle est source de réticences. Celles-ci sont souvent dues à un manque d’informations concrètes ou à des préjugés qui n’ont plus lieu d’être. Si vous pensez que la transformation de l’industrie est compliquée et qu’il n’existe pas de solution simple pour le déploiement du numérique en industrie 4.0, prenez quelques minutes pour parcourir cet article, vous pourriez bien changer d’avis ! Examinons de plus près les cinq idées reçues de la transformation numérique en industrie.

Transformation numérique industrie : définition

Encore une définition canonique de la transformation numérique en industrie ? Cela semble inutile. Optons plutôt pour une définition concrète. En effet, aucune définition n’est possible, car il existe pléthore de solutions pour digitaliser son industrie. La transition numérique peut se développer dans votre entreprise à différents niveaux : la logistique, la RH, la production, le service client… La transformation numérique consiste donc à faire appel à diverses technologies informatiques pour optimiser au moins l’un de ces secteurs, et gagner ainsi en productivité et compétitivité. Pour arriver à ces fins, l’objectif essentiel d’un projet de transformation numérique est de recueillir et d’exploiter un maximum de données qui sont alors autant de leviers pour améliorer la satisfaction du client. C’est là que l’Internet des Objets ou l’intelligence artificielle entrent en action, et que les idées reçues naissent.

Idée reçue n°1 : « La transformation numérique des industries ne concerne que les grandes entreprises. »

Faux ! Si la transformation numérique des grandes entreprises est bien souvent spectaculaire, l’interconnexion des objets et des personnes, le machine to machine et l’intelligence artificielle ont leur raison d’être dans toutes les structures d’entreprises qu’il s’agisse de TPE, PME ou ETI. Ces technologies peuvent non seulement être exploitées et permettre ainsi à toute industrie de gagner en compétitivité, mais en plus certaines d’entre elles sont désormais très accessibles.

La mise en œuvre de l’industrie 4.0 peut s’avérer très simple avec des innovations beaucoup plus adaptées à de petites ou moyennes structures d’entreprises. Il n’en reste pas moins qu’elles sont redoutablement efficaces. Dans cette gamme de solutions existe ainsi les cobots, cette nouvelle génération de robots moins imposants et moins chers qui permettent de réaliser des tâches simples afin de solliciter les compétences humaines pour des activités nécessitant réflexion, créativité ou prise d’initiatives.

Idée reçue n°2 : « La transition numérique nécessite des investissements conséquents. »

Êtes-vous de ceux pour qui usine 4.0 et coût élevé semblent indissociables ? Vous n’avez pas entièrement tort, car les entreprises du secteur industriel devraient bien multiplier leur investissement par trois entre 2017 et 2023, sachant qu’il est question de milliards de dollars. Cependant, cette enveloppe globale cache d’importantes disparités en termes d’investissement. Pour les TPE PME, les sommes engagées pour participer à cette révolution numérique peuvent être modestes. En effet, la technologie 4.0 est accessible désormais à tous, grâce au développement du Cloud notamment. Grâce à ce type de supports, les dépenses hardware ne sont plus de mise. Industrie 4.0 et investissement cher ne sont donc pas nécessairement synonymes, des solutions simples étant parfois très rentables.

Idée reçue n°3 : « Les clients ne sont pas en demande de numérique. »

Là encore, c’est une idée qu’il faut battre en brèche. Si les clients ne semblent pas en demande de ce type de prestations, ils vont cependant vite être conquis par la valeur ajoutée qu’apportent les solutions numériques et ne pourront plus s’en passer. L’Internet des Objets permet aux entreprises d’améliorer considérablement leur service pour gagner en transparence, donc en confiance. Finis les consommateurs passifs et captifs ! Les clients s’informent et sont friands de communication et de pédagogie. Gare alors aux entreprises qui n’auront pas su saisir l’opportunité de la transition numérique et qui risquent de perdre des prospects et clients convaincus par de telles innovations. Les grands gagnants seront les entrepreneurs qui auront su voir, mais aussi anticiper les tendances dans leur secteur d’activité. 

Idée reçue n°4 : « Chaque entreprise doit se débrouiller seule pour déployer des solutions numériques. »

C’est à nouveau une des idées reçues sur la transformation numérique en industrie TPE PME. En effet, de nombreux projets aident les entreprises dans leur transition. Comme le souligne Benjamin Grange dans le magazine Forbes, cette idée reçue sur la transformation numérique peut coûter très cher, car elle constitue un des freins humains de l’industrie 4.0. Or, le retard à prendre le virage du numérique peut souvent être fatal à l’entreprise concernée.

Pour vous, l’industrie 4.0 = déploiement compliqué ? Renseignez-vous ! La stratégie des « petits pas » ou « quick wins » est ainsi proposée par de nombreux acteurs qui soutiennent l’industrie française et ses valeurs. En quoi consiste cette stratégie ? À mettre en œuvre des solutions simples, avec des bénéfices immédiats, pour mettre en confiance les équipes au sujet de cette évolution. Quelques exemples de « quick wins/gains rapides » :

  • la dématérialisation des factures ;
  • la mise en place d’un ERP pour administrer les activités de son entreprise ;
  • le déploiement d’une plateforme d’interconnexion produits-utilisateurs-fournisseurs afin de proposer des services à valeur ajoutée pertinents…

Idée reçue n°5 : « La transformation numérique dans l’industrie exige des compétences spécifiques. »

Une transformation numérique en TPE PME implique le recrutement obligatoire d’un DSI ou d’un CDO ! Rien n’est moins sûr. S’il existe bien des barrières d’expertise et de compétences pour la mise en œuvre de l’industrie 4.0 nécessitant un bagage numérique conséquent, des outils adaptés sont néanmoins proposés pour les entreprises de petite ou moyenne envergure. Celles-ci ne posent pas de problème de compétences industrie 4.0. C’est le cas de KONNEK qui propose une solution simple pour la transformation numérique des entreprises, avec aucune dépense hardware, zéro maintenance de logiciel et une saisie facile des données. L’expérience-client est la cible essentielle de ce processus de transformation numérique à mettre en œuvre puisque le bien, en la matière, « n’est jamais suffisamment bien ».

Exit les idées reçues sur la transformation numérique en industrie. Il ne vous reste donc plus qu’à saisir l’opportunité de cette révolution digitale pour laquelle KONNEK Saas met à votre disposition son expertise. Contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I have read and accept the Privacy Policy

*

*

code

Basic information about Data Protection

  • Responsible: Jean-Marie HALLARD
  • Purpose: Toutes les données personnelles
  • Legitimation: Les données sont collectées temporairement
  • Adressee: jmh@atlantix.fr
  • Rights: auprès de jmh@atlantix.fr
  • More information: See more information about Data Protection in the next link: Privacy Policy